Classical Numismatics Discussion
  Welcome Guest. Please login or register. Please look at the RECENT ADDITIONS and PRICE REDUCTIONS at the top and bottom of the page. All items are guaranteed authentic for eternity! Please call if you have questions 252-646-1958. Welcome Guest. Please login or register. Point your mouse to a coin in RECENT ADDITIONS or PRICE REDUCTIONS on this page to see the the price. All items are guaranteed authentic for eternity! Thanks for supporting Forum with your PURCHASES!


FORVM`s Classical Numismatics Discussion Board  |  Ancient Coin Discussions In Other Languages  |  Forum de numismatique classique en Francais (Moderator: Potator II)  |  Topic: Les liaisons de coins dérangeantes d’un ‘aurélianus‘ hybride pour Numérien Augus 0 Members and 1 Guest are viewing this topic. « previous next »
Pages: [1] Go Down Print
Author Topic: Les liaisons de coins dérangeantes d’un ‘aurélianus‘ hybride pour Numérien Augus  (Read 1121 times)
AMICTUS
Consul
***
Offline Offline

Posts: 100


« on: September 19, 2017, 12:29:14 pm »


Un ‘aurélianus’ émis dans la troisième officine (marquée C) de l’atelier de Lyon présente l’association d’un avers pour Numérien Auguste (IMP C NVMERIANVS AVG avec un buste B : radié, cuirassé, de face, vers la droite, correspondant au deuxième type de buste utilisé en tant qu’Auguste) et d’un revers (PRINCIPI IVVENTVT) appartenant à la période du Césarat des fils de Carus. Cet ‘aurélianus’ est donc un hybride (poids: 3,05 g.). Il n’est pas répertorié dans le corpus de P. Bastien (ni dans ses deux suppléments). Un exemplaire issu des mêmes coins figure toutefois sur le site Othila.

Le classement de ce nouvel ‘aurelianus’ hybride de Numérien apparaît assez délicat dans la mesure où il résulte de coins appartenant à des émissions qui ne sont pas successives.

En effet, son avers appartient à la 6éme émission (habituellement datée de août 283 au début de 284), et plus précisément à une deuxième phase comportant pour Numérien le buste B, confirmation en étant donnée par une liaison de coin  d’avers avec, entre autres, le n° 544c  de Bastien (revers MARS VICTOR). Mais, son revers, remonte à la 3éme émission (novembre-fin 282), confirmation en étant, pareillement, donnée par une liaison de coin de revers avec, notamment, les n° 485b et c de Bastien (supplément II). Il s’agit de deux monnaies de Carin César avec un buste exceptionnel appartenant à un ensemble d’avers assez homogène, avec de nombreuses  liaisons de coins d’avers et de divers revers, frappées dans l’officine C.

Ultérieurement cette 3éme officine (C) sera progressivement dédiée à Numérien, après sa nomination comme César, au cours de la 4éme émission datée du début 283 et elle émettra alors ce type pour celui-ci. Néanmoins une frappe avec ce coin spécifique, qui  aurait donc continué à être utilisé pour Numérien César au titre de la 4éme émission, ne semble pas être actuellement répertoriée ou illustrée.

Les liaisons de coins de cet hybride  impliqueraient un écart maximum d’environ un an (fin 282-début 284) entre deux frappes : une grande longévité pour un coin de revers commun, et qui plus est spécifique à la période des Césarats et donc moins susceptible de confusion que les revers PAX AVG(G) impliqués dans diverses hybridations.
 
En fait, ce délai peut être réduit -et encore plus fortement si une frappe pour Numérien au titre de la 4éme émission était retrouvée- car deux moments du monnayage de la 6éme émission semblent particulièrement susceptibles d’avoir été l’occasion de la création de cet hybride : les frappes liées à la promotion de Numérien à l’Augustat ou celles appartenant à la 3éme phase de son monnayage, quand s’additionnent les types de revers, après la mort de Carus.

Les ‘auréliani’ hybrides liés au passage de Carin et de Numérien du rang de César à celui d‘Auguste  sont relativement nombreux dans les ateliers italiens (Ticinum et Rome), issus des officines qui leur sont alors réservées, signalant ainsi, à ce moment, une continuité des frappes, notamment celles de séries spécifiques lors de la promotion à l’Augustat. Ces hybrides résultent de la combinaison d’un avers d’Auguste avec un revers relevant du Césarat et plus rarement d’un avers du Césarat couplé à un nouveau revers correspondant à l’Augustat.  Dans ce dernier cas l’utilisation d’un avers dépassé relève de l’erreur; par contre la combinaison d’un avers nouveau (Auguste) et d’un revers datant du Césarat correspond plutôt aux contraintes liées à la mise en route rapide d’une frappe reflétant la nouvelle situation institutionnelle et aux accommodements acceptables qui l’accompagnent nécessairement.

A Lyon l’existence d’hybrides lors du passage  vers l’Augustat n’est pas aisément repérable compte tenu de la continuation de la frappe des mêmes revers (PRINCIPI IVENTVT puis MARS VICTOR et SAECVLI FELICITAS), certains transférés, en outre, d’un César à l’autre, et maintenus lors du passage du Césarat à l’Augustat de Carin puis de Numérien.

Néanmoins, pour Numérien Auguste, l’utilisation de deux types de bustes différents (A2-hérité du Césarat- puis B) signale  une période de transition dans les frappes, impliquant leur probable continuité  entre la 4éme émission et cette première phase de la 6éme émission. Ainsi le début de la 6éme émission, entérinant la toute récente promotion à l’Augustat de Numérien comme celle, antérieure, de Carin, doit très probablement être avancé à mai/juin 283. Même si on ne peut pas exclure une utilisation partiellement concomitante des deux types de bustes (A2 puis/et B), un hybride créé lors de la promotion de Numérien à l’Augustat devrait, logiquement, comporter à l’avers un buste du premier type (buste drapé, cuirassé, de dos-A2), similaire à celui utilisé en tant que César, accompagné de la nouvelle titulature et non pas un buste de type B.
 
Aussi est-ce possiblement la révision de la composition de la 6éme émission dans sa dernière phase qui permet de placer, au mieux, cet hybride dans la suite des frappes lyonnaises. Sa fin, provoquée par la mort de Carus, est à fixer à août/septembre 283. Et sa composition doit comporter, après à la disparition de celui-ci, une troisième et dernière phase  constituée d’un monnayage ‘patchwork’ en faveur de Numérien qui cumule les types de revers (PAX, MARS, VIRTVS -2 types-, PACATOR et dorénavant PRINCIPI IVVENTVT) notamment dans son officine C. La réutilisation d’un coin dépassé depuis plusieurs mois avec un buste du 2éme type (B: cuirassé, de face, vers la droite) constituerait donc un nouvel élément de ces frappes, en partie improvisées, effectuées après la mort de Carus. Le poids faible de cet ‘aurélianus’ orienterait aussi dans cette direction. Cette 3éme et dernière phase couvre la période entre la nouvelle de la mort de Carus et la mise en route de l’émission de consécration de Carus (DIVO CARO PIO) dans les quatre officines (août-septembre 283).

Dans l’état actuel de la documentation il est difficile de trancher définitivement en faveur de cette dernière option. Néanmoins, de façon générale la datation des émissions monétaires de la période 283-284, tant à Lyon qu’à Siscia et à Rome, repose sur une chronologie très étalée qui est imposée par une date trop tardive attribuée à l’usurpation de Julien de Pannonie (fin 284/début-mi 285). La datation de cette rébellion à l’automne 283 permet de rétablir, notamment à Lyon et à Siscia, dès l’été 283, le rythme soutenu des frappes de cette période, en liaison et en cohérence avec les principaux événements, en particulier institutionnels et dynastiques, nombreux lors de cette première phase du règne de ‘Carus et sui’, et les besoins financiers supplémentaires du trésor impérial qu’ils provoquèrent.
Logged
Ed D
Consul
***
Offline Offline

Posts: 284



WWW
« Reply #1 on: September 20, 2017, 02:17:28 am »

Interesting story, now I'm sure about my mintmark C.
If I'm correct is the Othila coin from the same dies (obverse and reverse), so the second specimen I know.

Ed
Logged
Pages: [1] Go Up Print 
FORVM`s Classical Numismatics Discussion Board  |  Ancient Coin Discussions In Other Languages  |  Forum de numismatique classique en Francais (Moderator: Potator II)  |  Topic: Les liaisons de coins dérangeantes d’un ‘aurélianus‘ hybride pour Numérien Augus « previous next »
Jump to:  

Recent Price Reductions in Forum's Shop


Powered by MySQL Powered by PHP Powered by SMF 1.1.21 | SMF © 2015, Simple Machines Valid XHTML 1.0! Valid CSS!
Page created in 0.796 seconds with 24 queries.